Sept sommets méconnus des Cantons-de-l’Est – Rando Québec – le site web
Sept sommets méconnus des Cantons-de-l’Est

Les Cantons-de-l’Est sont, à mon avis, le paradis de la randonnée pédestre.  Comptant quatre parcs de la SÉPAQ (Mégantic, Orford, Yamaska et Frontenac), cela en fait une des régions les plus riches du Québec en termes d’espaces verts.  Au-delà de ces magnifiques parcs bien connus et des populaires monts Sutton, Pinacle, Gosford et Ham, il y a aussi des dizaines de trésors cachés qui méritent notre attention.  Je vous décris ici sept montagnes qui valent le détour, du sentier le plus facile au plus difficile!

Le Morne de Saint-Sébastien, à Lac-Drolet 

À combien de reprises avez-vous pu atteindre une altitude de plus de 800 m en n’en grimpant que 200?  Et combien de fois avez-vous foulé un sommet ayant une vue à 360° (tour d’observation) en ne marchant que 3 km en tout?  Probablement pas très souvent.  C’est pourtant ce qu’offre le sentier du Morne, accessible de juin à octobre et à mi-chemin entre les Cantons-de-l’Est et la région de Chaudière-Appalaches. Les chiens y sont également admis en laisse.  La Maison du Granit, au pied des sentiers, vous offre une exposition permanente sur le granit (sculptures, outils, etc), une jolie boutique-souvenirs ainsi que des tables à pique-nique pour un en-cas à l’extérieur. C’est sur ma to-do list à découvrir en famille cet été!

Les sentiers du mont Bélanger, à Saint-Robert-Bellarmin 

Encore à mi-chemin entre les deux mêmes régions, mais cette fois-ci tout près de la frontière américaine, ces sentiers offrent encore une vue à 360° grâce à la tour d’observation située au sommet. Plusieurs trajets sont possibles mais, si vous souhaitez faire court, il est possible d’aller et de revenir du sommet (920 m d’altitude) en environ 5 km en utilisant un stationnement situé plus haut.  Parfait pour les petites jambes et bénéficiant de trois points de vue, ce sentier offre un bon rapport effort-qualité de paysage sur les majestueuses montagnes nord-américaines.  C’est ouvert de la mi-mai à la mi-septembre et l’entrée est gratuite!  Il est aussi possible d’y pratiquer l’équitation et le camping.

Le mont Gale, à Bromont

On se retrouve cette fois-ci à l’autre extrémité de la région des Cantons-de-l’Est, plus précisément dans la ville de Bromont.  Non loin de l’autoroute 10, le réseau du lac Gale offre plusieurs sentiers de niveau facile à intermédiaire. Les chiens y sont permis en laisse. Le sentier de la Forêt enchantée semble magique juste à lire son nom, mais c’est surtout le sommet qui a attiré mon attention, accessible par une randonnée de 6 km aller-retour.  Vous ai-je dit que j’ai de jeunes enfants et que je recherche des sentiers courts… mais surtout intéressants? Ne vous inquiétez pas, j’aime aussi les plus grands défis à faire entre adultes et les prochains sentiers en font partie.

Le mont Chagnon, près d’Orford 

Je vous transporte maintenant sur Les Sentiers de l’Estrie, un organisme à but non lucratif qui gère plus de 200 km de sentiers dans la région. Si ceux-ci vous permettent d’effectuer de longues randonnées avec dodo en refuge ou en tente, ils permettent aussi de superbes randonnées d’un jour.  Une de mes préférées est l’ascension du mont Chagnon.  Petit frère et voisin du mont Orford, il est beaucoup moins achalandé que ce dernier et possède de multiples points de vue dans toutes les directions.  Un stationnement est disponible près de l’autoroute 10 et permet l’aller-retour sur la montagne en 8 km et demi.  Il est possible d’ajouter quelques kilomètres de plus à votre randonnée en dépassant le sommet pour atteindre quelques autres jolis points de vue.  Les chiens ne sont malheureusement pas permis sur Les Sentiers de l’Estrie. Il est possible de payer à la journée ou d’obtenir un laissez-passer de membre annuel.

Le mont Glen, près de Sutton

Cherchant un nouveau sentier dans les environs de Sutton, avec plusieurs points de vue pour contenter mes yeux avides de paysages, je suis tombée sur ce mont des Sentiers de l’Estrie que je ne connaissais pas.  Pour se rendre au sommet, situé au bout d’un aller-retour de 18 km en tout, il peut être préférable d’y dormir et d’effectuer la randonnée sur deux journées.  Un espace pour le camping y est d’ailleurs aménagé.  Pour ma part, je projette faire un peu plus de la moitié du trajet pour me rendre à un pic sans nom.  Cette randonnée écourtée mesure sur un peu plus de 10 km et donne accès à trois points de vue. Un projet pour les parents sans les enfants (du moins en attendant qu’ils grandissent un peu plus)!

Le mont Hereford, à East Hereford

Il était autrefois possible d’accéder à ce sommet près de la frontière américaine par deux sentiers.  Celui partant de Saint-Herménégilde, que j’ai parcouru il y a quelques années, est maintenant fermé.  Il est toutefois encore permis de grimper la montagne par le sentier Neil-Tillotson, au départ de la municipalité d’East Hereford.  La randonnée d’une douzaine de kilomètres vous offre une belle surprise 1 km seulement après le départ : la chute à Donat, auprès de laquelle vous pouvez vous arrêter pour un pique-nique ou une collation.  Après cinq autres kilomètres de marche et un point de vue en chemin, le sommet, d’une altitude de 875 m, vous offre une vue à 360° sur les alentours.  Si vous manquez de temps, il est aussi possible d’y accéder en automobile par le chemin Centenial.  Je projette un jour d’y souper au coucher du soleil, la vue doit y être magnifique!  L’entrée pour le sentier est gratuite et les chiens en laisse y sont admis.

La montagne de Marbre, à Notre-Dame-des-Bois

La dernière et non la moindre!  Située au sud du parc national du Mont-Mégantic, la montagne de Marbre fait partie des Sentiers frontaliers.  D’une altitude de près de 1000 m, on peut atteindre le sommet en une quinzaine de kilomètres sur une boucle de niveau intermédiaire.  Tout près de celui-ci se trouve le lac Danger où l’on peut se rafraîchir et pique-niquer, ainsi qu’un deuxième point de vue un peu passé le sommet.  La vue est splendide sur les montagnes environnantes dont le mont Gosford, le plus haut pic des Cantons-de-l’Est avec son altitude avoisinant les 1 200 m.  Les chiens sont admis en laisse et l’accès est gratuit.

Avez-vous d’autres sentiers à me faire découvrir dans ma région d’adoption?  Il y a tellement de kilomètres à fouler dans les Cantons-de-l’Est, ça me donne l’impression que je n’aurai pas assez d’une vie pour tous les découvrir.  Quel bonheur d’y habiter!

Marie-Ève Lehouillier

Marie-Ève Lehouillier

Marie-Ève Lehouillier est une passionnée de randonnée pédestre mais aussi la maman de 2 beaux enfants – Jacob, 3 ans, et Mégane, 6 ans – en plus d’être l’amoureuse de leur papa randonneur.  Cette famille estrienne adore parcourir les sentiers de leur région mais aussi d’ailleurs sur le globe.  Cette blogueuse à temps partiel, aussi physiothérapeute à temps presque plein, nous livrera ses secrets pour conjuguer rando et plaisir avec famille et nous fera découvrir ses sentiers coup de cœur.  Vous voulez en savoir davantage sur elle et sa famille?

Découvrez son blogue personnel famillealaventure.com